A la rencontre des créateurs de Pramax!

2 juin 2019

Salut à tous! ☀️

Aujourd’hui je vous retrouve enfin après une longue absence pour vous parler des créateurs de Pramax.

Pramax est un studio de création lyonnais qui a pour crédo de réenchanter le quotidien. Ils éditent depuis 2014 tout une gamme de papeterie ludique et créative, responsable… et Made in France !

L’aventure Pramax (Leur nom de marque vient de leurs prénoms : Praline et Maxime) a débuté il y a 10 ans. Avec un parcours dans la vidéo, leur univers lié à l’image a évolué et c’est naturellement que le projet de la marque de papeterie est né.
En postant leurs premières illustrations sur les réseaux sociaux, les retours ont été très positifs, et c’est ainsi que la question est arrivée : « pourquoi pas se lancer vraiment ? ».
Je vous laisse donc découvrir avec moi leur univers…

1) Bonjour Praline et Maxime, merci d’avoir accepté cet interview. Pouvez-vous me parler de votre métier, que faites-vous quotidiennement ?

Max : On commence nos journées vers 8h, on s’occupe des mails et des réseaux sociaux, -histoire de se mettre en jambes-, puis on se répartit les activités. On a fait le choix de se « définir » des postes selon les affinités que l’on a avec telle ou telle tâche, mais c’est très libre. Et on peut tout à fait se mettre tous les deux à fond sur le créatif puis chacun reprend son « job ». Sinon, on travaille toujours en musique, ça donne tout de suite un rythme à notre journée.
De plus notre métier c’est avant tout des rencontres, et c’est d’ailleurs quelque chose que l’on a envie de cultiver : le partage et l’aspect humain. On souhaite une réelle bienveillance au quotidien.

2) Depuis combien de temps travaillez-vous ensemble ?

Max : Depuis 2006 donc environ 13 ans !
Praline : On a fait la première version de Pramax en 2006, où on travaillait dans l’univers de la musique, de la vidéo,… On a donc testé plein de choses pour se trouver. Ensuite en 2014, est née la version de Pramax que les gens connaissent aujourd’hui comme papeterie décorative et ludique.

3) Du coup, quel est votre parcours pour en arriver jusque-là ?

Max : On s’est rencontré à la fin de nos études.
Praline : J’ai toujours gardé le créatif pour les loisirs. Ce n’était pas forcément pour moi un projet de métier. Quand on s’est rencontré, j’ai vu à quel point la force que l’on a ensemble était (et est toujours) un véritable potentiel créatif. J’ai toujours eu ce côté artistique, que je n’avais jamais exploité avant cette aventure. Et puis, tu avais cette envie d’entreprendre qui était vraiment profonde, donc c’est ça qui m’a donné confiance et qui a fait naître le projet sur de bons rails.
Max : Oui c’est vrai que j’étais convaincu de ce que je voulais faire. Petit, je dessinais pendant des heures et en grandissant, j’ai été passionné par le cinéma d’animation. Toutes ces envies ont formé une culture que l’on partage maintenant ensemble et que l’on entretient. Et on n’a pas vraiment fait d’études de beaux-arts, à vrai dire, on a appris en se jetant à l’eau et en étant guidé par notre passion.

4) Qu’est-ce qui vous a paru le plus difficile quand vous vous êtes dit « ok, on va se lancer et créer notre entreprise » ?

Max : De répondre aux interviews. (rires) Plus sérieusement, je dirais que c’est toutes les premières fois. Le premier dessin, le premier démarchage, … sortir de sa zone de confort.
Praline : je suis d’accord, je pense que le plus dur aussi, c’est de se faire confiance. Car souvent tu vas vouloir amorcer quelque chose et suite à ça, pleins de questions vont te submerger, tu vas essayer de trouver un interlocuteur pour t’apporter des réponses. Et en réalité, personne ne t’apportera de meilleure réponse que toi.

5) Est-ce que pour vous cela a été difficile de travailler à deux ou au contraire, ça s’est fait instinctivement?

Praline : Pour nous ça a toujours été un objectif de travailler à deux, donc on n’est pas forcément les mieux placé pour en parler car c’était notre envie première. Et puis c’est vraiment un avantage ! Car on est plus fort quand il y a des difficultés et on se soutient mutuellement.
Max : Je te rejoins vraiment là-dessus et je trouve la question rigolote car je pense que c’est l’inverse ! Est-ce que ce serait pas plus difficile de travailler tout seul ? Je respecte beaucoup les gens qui travaillent tout seul, surtout avec la montagne de boulot que ça représente. Pour que Pramax existe aujourd’hui, on a besoin de l’un et de l’autre, d’autant plus que l’aventure s’est créée à deux. Et puis surtout de travailler ensemble, ça apporte du recul et c’est aussi super quand on a quelque chose à célébrer. (rires) Et au contraire, quand il y a un coup dur, on se rebooste mutuellement. Pour finir, je ne pense pas que nous travaillions réellement seulement à deux, car nous sommes entourés de nos clients (que ce soit pour de l’illustration sur-mesure, ou en vente directe) ou avec nos fabricants avec qui on partage beaucoup également.

6) Quelles sont vos inspirations pour vos créations ?

Praline : C’est assez varié. On s’inspire beaucoup de la vie de tous les jours, des moments de calme et de loisirs qu’on peut avoir. En fait, on est hyper attentifs à ce qui nous entoure (un passage à la librairie, une expo…).
Max : Les petits plaisirs du quotidien
Praline : Oui, tout est source d’inspiration.
Max : En fait, la création ça aiguise le regard. Je trouve que c’est un taille-crayon pour les yeux. Par exemple, quand on se promène ensemble, on va regarder les variations de couleurs, et on va faire attention à des petites choses. C’est ça qui est beau, trouver des petites choses dans les petits riens.

7) Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Max : les dimanches !! (rires). Mais justement ça répond un peu à ça, car quand tu as bien travaillé tu as un bon week-end

8) Et au contraire qu’est-ce que vous aimez le moins dans votre métier ?

Max : Il y a des taches que tu aimes moins, c’est sûr !
Praline : La compta !
Max : Oui voilà, tu te lèves pas le matin tout content de faire de l’administratif, et en même temps c’est nécessaire. Mais on a la chance de faire ce qu’on aime, donc on ne va pas se plaindre 😉

Leur dernière collaboration avec @lyoncandoit

9) Quels sont vos rêves ou vos projets pour l’avenir ? Êtes-vous toujours des grands enfants qui rêvent ?

Max : Oh je crois qu’on l’a toujours été ! On est des éternels rêveurs donc ça peut faire un peu peur dans un monde où il faut souvent du concret.
Mais évidemment, le super projet qu’on aimerait, c’est que tous les groupes de musique que l’on adore nous appellent pour qu’on leur fasse une pochette d’album, on en a plusieurs des rêves ! Comme par exemple, récemment on a reçu un mail des Galeries Lafayette car il souhaiteraient travailler avec nous. Autant te dire que l’on s’est senti honorés qu’une marque de renom fasse appel à nous.
Praline : Et ce qui est gratifiant aussi, c’est que comme on n’a pas fait d’études artistiques à proprement parler, ces victoires là, viennent en validation de notre parcours qui est atypique. C’est quelque part un joli message : si tu travailles et que tu fais les choses avec passion, cela se remarque et il y a des mains tendues qui viennent au bon moment. C’est super encourageant je trouve.
Max : De même, lorsque des boutiques que nous aimons beaucoup comme Le Lab, ou Hyppairs se proposent d’être revendeurs de nos produits. Et tout ça, ça fait partie de petits bouts de rêves qui font que l’aventure Pramax fonctionne.

10) Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à quelqu’un qui a envie de se lancer comme vous?

Praline : On répond souvent aux mails de personnes qui débutent et nous demandent des conseils. En fait, je pense que cela rejoint ce qu’on a dit tout à l’heure : la meilleure personne pour te conseiller, c’est toi et que surtout il n’y a aucune règle…
Max : et de nombreuses façons de faire !
Praline : C’est vraiment aux gens de placer le curseur. C’est leur fraîcheur et leurs envies qui vont tout déterminer. Il n’y a pas de recette, chacun à la sienne. Un peu comme un bon gâteau au chocolat (rires)
Max : Et je rajouterais, que si tu te lances pas, ce serait dommage car on pourrait passer à côté d’un potentiel ou d’une vision. De nos jours, beaucoup de choses sont mises en place pour lancer sa boîte donc il faut foncer ! On entend souvent qu’une entreprise met 3 ans à marcher et que cela peut paraître long. Imaginons que cela ne marche pas mais que pendant ces 3 ans tu as aimé ce que tu as fait, tu as été super créatif et tu as osé de nouvelles choses, tu vas peut-être trouver un job ensuite beaucoup plus cohérent avec ton univers et que tu n’aurais pas pu obtenir sans ces 3 ans. Il faut se dire « c’est n’est pas grave car au moins tu l’auras fait ».
Praline : Tout à fait, et cela t’aura rendu plus indépendant, autonome et débrouillard.
Max : Et tu pourras te dire qu’au moins une fois tu t’es écouté(e).

J’espère de tout cœur que cet article vous aura plu !
Pour ma part, ce que j’ai aimé dans ce duo c’est leur complémentarité, Praline est plus réservée mais très douce, créative et de bon conseil, tandis que Maxime est plus à prendre la parole et à parler de son métier avec passion ! C’est une superbe rencontre, leur bonheur vous éclate comme une bulle de savon sur le bout du nez et j’ai vraiment pris du plaisir à écouter leur parcours très inspirant !

Où retrouver Pramax?

🌴 Sur leur site : https://www.pramax.fr/

🌴 Sur leur Instagram : https://www.instagram.com/pramaxcreateurs/

🌴 Sur leur page Facebook : https://bit.ly/2Z2lajS

🌴 Quelques points de ventes Lyonnais :

Amy 🔥

PS : Si tu ne veux rater aucun de mes articles, c’est par ici ▼